Au rendez-vous de l'Art

En déroulant un tapis vert, couleur de l’espérance, pour accueillir ses invités, le président d’Art é Toiles ne cachait pas sa fierté de fêter les 25 ans d’un salon toujours aussi riche de talents. Aussi avait-il invité Corinne LAUDE, la fille d’Elisabeth et Henri LEGRAND, eux-mêmes familiers du club, à venir faire entendre sa voix chaude et sensuelle pour accompagner en chansons le vernissage de la nouvelle édition de ce Rendez-vous de l’art qui rassemblait pas moins de 70 artistes.

A l’heure des discours, Roger Romain BONSARD évoquait la mémoire de Marcelle LANGLET, cofondatrice de leur section au sein du Club de Loisirs, et saluait l’arrivée de deux nouveaux peintres, Nadine BALESSE et Jean-Pierre DESPREZ, venus partager leur passion commune et que Mme RINGEVAL remerciait à son tour en félicitant le président et tous les exposants.
Car ce salon se renouvelle chaque année, tant au niveau de la diversité des oeuvres exposées que par les techniques employées, entre le dessin d’encre, la craie d’art, la peinture à l’huile ou l’aquarelle. Mais c’est aussi un espace qui accueille bien d’autres objets d’art, comme les superbes photos de Stéphane TRIBOUT ou de Catherine ZELASKO, ces figurines en toile de Ghislaine PARENT, les bois tournés de Patrick MATELSKI , les grès noir et blanc de Josiane SENE, les sculptures d’Angelo AMEDEO, et pour la première fois les masques et figures en métal de Line GILLIARD, comme ce Don Quichotte façon Giacometti, sans parler de la statuette exotique du maître des lieux, ou d’une magnifique reproduction en tissu d’un vitrail art-déco de Michèle DESAULTY.
Une magnifique exposition donc, à voir ou à revoir grâce au reportage réalisé par notre consoeur du Club de Loisirs, Aline PIETROWSKI, également mise à l’honneur au gré de cette chanson de Christophe que Corinne lui dédiait ce soir-là et reprise en choeur par certains invités, au premier rang desquels se trouvaient quelques élus, et notamment Jacques PETIT maire de Marquion et Didier DRIEUX, maire de Marcoing et conseiller régional. Les visiteurs, très nombreux cette année encore, ont pu aussi apprécier l’humour des exposants quand, au hasard d’un petit « groin » derrière les cimaises officielles, ils découvraient toute l’expressivité de certains petits cochons.