« Ceux de 14 »

A l’heure où le « soldat des Eparges » entre au Panthéon, ce sont « ses millions de frères d’armes » qui combattirent avec lui « sous les couleurs de notre drapeau » que nous honorons encore aujourd’hui et que veille la la Flamme du Souvenir.

En faisant doublement référence à la tombe du Soldat inconnu et à l’inhumation de Maurice Genevoix « dans le temple de la Nation » la ministre nous rappelle aussi que « chaque 11 novembre est un moment d’unité nationale et cohésion autour de ceux qui donnent leur vie pour la France », même si les cérémonies de cette année se déroulent dans un cadre plus restreint.

Et quoique la lecture de son message n’ait été entendue que par les deux adjointes qui entouraient le maire et le président des Anciens Combattants avec son seul porte-drapeau, cet hommage solennel s’adressait bien aux enfants de la commune « morts pour la France » mais aussi à tous les autres, « ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui ». C’est pourquoi il y associait à nouveau cette année le nom des soldats qui sont tombés au champ d’honneur au cours des dernières Opérations Extérieures.

La cérémonie s’est ainsi répétée devant chacun des deux monument aux morts de la commune et au cimetière anglais voisin, après lecture des messages officiels de la ministre déléguée et de l’UFAC, avec un triple dépôt de gerbes et le chant de la Marseillaise, pour continuer d’honorer la mémoire de tous ces combattants.