Confinés mais solidaires !

Au-delà des gestes de solidarité déjà cités dans les médias et relayés sur les réseaux sociaux, comme les applaudissements à nos soignants ou le soutien exprimé avec la sonnerie des cloches et plus récemment avec l’orchestre 2.0, d’autres exemples plus discrets témoignent encore de cet élan de générosité qui s’est instauré dans la commune dès le début du confinement, « pour maintenir le lien social et soutenir les personnes les plus fragiles ou isolées »
  • Pour faciliter d'abord le travail des soignants, en appliquant scrupuleusement les gestes barrières et en leur offrant un accès prioritaire à nos commerces (Carrefour-market), en assurant la garde de leurs propres enfants (Ambulances Petit) ou en leur fournissant gratuitement certains plats chauds (La Ch'tite Frite)
  • En assurant ensuite la continuité de certains services, en mairie d'abord avec l'accueil téléphonique, les permanences assurées par le personnel administratif ou à l'agence postale, mais aussi à domicile auprès des personnes plus vulnérables, tant sur le plan médical grâce à nos médecins, pharmaciens, auxiliaires de vie et infirmières, que pour la fourniture des repas, quand une élue (Simonne Malet) et une agente (Marie-Sabine Dherbécourt) se relaient pour remplacer notre ASVP
  • En livrant leurs courses de première nécessité ou leurs médicaments aux personnes isolées (Jean-Yves Dez), en dépannant des gens privés de chauffage ou d'électricité (Stéphane Poberejko), ou en équipant nos services d'écrans de protection (Dominique Lely)
  • En partageant avec les parents sur les réseaux sociaux pour accompagner l'école à la maison (David Savary), ou leur proposer des activités ludo-éducatives (Delphine Legrand)
Merci aussi à tous nos commerces de proximité (boulangerie, maraîcher, pharmacie) qui ont du s’adapter aux règles sanitaires, et à tous les bénévoles « qui œuvrent dans l’ombre pour assurer et maintenir la vie dans notre commune » en attendant de pouvoir nous sortir de ce confinement.