Je vous ai écrit une lettre ...

A l’heure du grand débat et de la transmission des cahiers de doléances, la formulation de celles-ci va de pair avec celle des voeux, selon un usage qui remonte bien au-delà de la Révolution, pour dénoncer les privilèges et tenter de rétablir la justice sociale. Et s’ils peuvent paraître trop littéraires, certains modes d’expression retrouvent ici leurs lettres de noblesse, quand ils expriment la même désespérance que ceux qui manifestent dans la rue.
Alors en écho à la lettre du président, voici le très beau poème qu’a écrit une de nos concitoyennes pour traduire en vers et en vain sa quête d’un emploi. Puisse cette nouvelle insertion faire la preuve de son talent et lui permettre de se faire mieux (re)connaître …