Passation de pouvoir

Après deux mois de confinement et quelque incertitude quant à l’installation des conseils municipaux, la nouvelle équipe issue des élections a pu enfin procéder à la désignation officielle du maire et des adjoints, au cours d’une séance rendue plus protocolaire encore avec la distanciation imposée et le port du masque.
Comme elle l’avait annoncé lors de la cérémonie des voeux, Mme RINGEVAL a confirmé qu’elle passait le relais et qu’elle troquait donc son écharpe de maire contre celle de future adjointe, soucieuse d’accompagner son successeur comme l’avait fait François DELCOURTE à son endroit lorsqu’elle devint elle-même la première femme maire de la commune. En prenant la parole en tant que maire sortante et doyenne de l’assemblée, lors de l’installation du conseil municipal, elle a tenu à rappeler qu’elle était la 33 ème maire depuis 1790, et qu’en l’espace de trois mandats elle avait elle-même beaucoup oeuvré avec les équipes successives pour doter la commune de tous les services qu’on lui connait aujourd’hui.

« Notre commune a tout d’une grande, elle rayonne, elle est attractive, elle a pris toute sa place au sein de la communauté d’agglomération et dans le paysage du Cambrésis où de de grands enjeux se dessinent ». Et elle ajoutait que rien n’aurait été possible sans cet esprit de « partage entre tous les habitants … l’aide des associations dynamiques et nombreuses … dans l’organisation de manifestations innovantes et souvent copiées par d’autres communes », à l’instar de notre petit déjeuner printanier
qui nous aura bien manqué cette année !

« Bien être et bien vivre » à Raillencourt Ste Olle, telle aura été sa devise durant ces 19 années pour « tisser des liens de proximité » avec tous les habitants, ces mêmes liens qui nous ont d’ailleurs aidé à (sur)vivre tout au long de « cette période dramatique et encore incertaine ». Mais avec le déconfinement, le moment était venu de passer la main et de procéder à un premier vote des nouveaux élus ou réélus pour introniser le candidat à sa succession. Sans surprise, malgré l’absence des voix recueillies par Jean-Philippe LAMAND, quelques bulletins nuls et une voix pour Jean- Yves DEZ, Bernard DE NARDA devient donc le nouveau maire, à la fois ému et fier d’endosser cette écharpe. Et la séance s’est alors poursuivie par sa propre prise de parole pour énoncer la charte de l’élu local, proposer de garder le même nombre d’adjoints et soumettre au vote des membres du conseil la liste emmenée par Maryvone RINGEVAL, avec Jean-Yves DEZ, Simonne MALET, Bernard WANTE et Brigitte BROGNET, contre celle de Jean- Philippe LAMAND et Grégory PINATEL. Le dépouillement des bulletins avec les assesseurs désignés, Marie-Claude DESSORT et Joelle BLEUX, sous l’oeil « scrutateur » de Jean-William HALAT, a permis de valider l’élection des premiers, dûment applaudis en attendant de connaître leurs délégations respectives, lors du prochain conseil.
Pour conclure cette séance solennelle, le nouveau maire n’a pas manqué de prononcer lui-même un double discours, à l’intention d’abord de ses colistiers « pour leur implication dans la campagne et pour certains déjà dans l’action », comme auprès des électeurs qui leur ont renouvelé leur confiance à plus de 65%. Ce n’est pas sans émotion et avec « une grande fierté teintée de modestie » qu’il exprimait ensuite sa volonté d’être « le maire de tous les habitants », dans « le respect de l’intérêt général » et « guidé dans sa tâche par le sens du service public ».
S’adressant alors à Mme RINGEVAL, il évoquait sa propre élection en 2001, à la suite de François DELCOURTE, et ses réélections successives, avec à chaque fois un véritable « plébiscite » de la population, tant son « charisme » comme ses qualités « d’abnégation et d’altruisme » étaient unanimement reconnues. Aussi c’est en son nom et celui de tous les habitants qu’il la remerciait chaleureusement, en invitant pareillement l’assemblée à l’applaudir, pour l’ensemble de son action au service de la commune.