Un authentique printemps musical ! – Raillencourt Sainte Olle

Un authentique printemps musical !

Jamais l’expression « concert de printemps » n’aura été aussi justifiée, tant le répertoire choisi par le nouveau chef de l’Harmonie symbolise le renouveau et la jeunesse, à l’image de l’ouverture qui nous a fait (re)vivre l’enthousiasme des premiers colons lors de cette traversée de l’Atlantique, une « pièce qui met particulièrement en valeur l’ensemble des cuivres ». Et le voyage s’est poursuivi avec le même entrain dans « Aztec fire » lorsqu’ils débarquent en Amérique pour découvrir la civilisation amérindienne, avant de nous faire goûter aux sources de la musique espagnole « dans le style de la pasacaille » avec « Spanish tryptich », puis au rythme du tango argentin dans un « Libertango » d’Astor Piazolla, toutes ces étapes faisant l’objet d’une double présentation avec la projection d’un banc-titre sur écran et l’annonce faite au micro par l’une ou l’autre des musiciennes.

Autant d’innovations qui reflètent encore le dynamisme de Clément PETETIN, le nouveau directeur de l’orchestre, en lui insufflant ici comme un air de jouvence. Et la seconde partie de « son » premier concert débute d’ailleurs par une oeuvre tout à fait symbolique puisqu’on y assiste au rassemblement des animaux de la savane venus « célébrer la naissance du prince » dans « Le roi Lion », cet « incontournable des studios américains »  dont les instrumentistes accompagnent avec brio les extraits, comme dans un ciné-concert.

Mais que dire du morceau suivant dont le thème joué par un solo de trombone résonne encore dans toutes les mémoires car il représente à lui seul la quintessence du hard rock incarné par Deep Purple. Et la suite est tout aussi surprenante quand l’Harmonie rend hommage à un autre « roi de la pop » en interprétant magistralement « Heal the world » qui illustre le combat de Mickaël Jackson pour les enfants défavorisés, immédiatement accueilli par une standing ovation.
C’est le moment choisi par le président Stéphane POBEREJKO pour remercier publiquement le jeune chef et ses musiciens de s’être lancés dans cette aventure musicale d’un nouveau genre, et s’adressant aux plus jeunes, de s’être aussi investis dans la décoration de la salle ou la préparation de la petite restauration servie à l’entr’acte. Après la remise officielle des cadeaux au président et au directeur de l’Harmonie avec les félicitations des élus, le concert s’achève avec un « Disco lives » plus rythmé encore qui reprend les plus grands classiques du disco, et notamment un « I will survive » dédié à la nouvelle équipe de France pour la Coupe du monde de football, que le public a scandé joyeusement avec les musiciens et n’a pas hésité à bisser.
Un grand merci donc à Clément comme à tous les musiciens pour cette performance musicale, avec une pensée toute particulière pour son aîné, car en lui cédant la baguette, il a su déceler en lui cette capacité à entraîner l’orchestre vers de nouvelles aventures, jusqu’aux confins des musiques actuelles.

Prochain concert : Le 16 Samedi 16 Juin 2018 à 20H à la Salle des fêtes de Sailly-lez-Cambrai