Une année riche en musique

Au-delà des manifestations habituelles, le bilan de l’Harmonie aura été particulièrement riche cette année, et ponctué d’événements musicaux qui feront date dans l’histoire locale.

Lors de leur Assemblée générale du 2 février, tout en adressant ses voeux aux membres du bureau ainsi qu’aux élus et musiciens, le président Stéphane POBEREJKO s’est plu en effet à rappeler les nombreuses interventions de l’orchestre, entre les cérémonies patriotiques, les concerts de printemps à Ste Olle et à Sailly, l’animation de la fête de Cantimpré ou la messe de Ste Cécile. Mais il a surtout mis l’accent sur leur participation aux dernières manifestations qui ont entouré la commémoration du Centenaire de la Guerre 14/18, à commencer par leur prestation lors de l’évocation de la libération de Sailly par les Canadiens, puis leur concert en première partie du Soldat Coquelicot devant plus de trois-cents spectateurs.

Comme le dira ensuite Clément PETETIN, ce dernier succès aura été le fruit d’une véritable symbiose entre les différents acteurs de ce projet initié par l’adjoint à la culture, et de la communication qui en a été faite en amont dans tout le Cambrésis. Et devant la hauteur des enjeux, même si le bilan est légèrement déficitaire selon le budget présenté par Christian DUPLOUY, qui l’explique aussi par le montant des seuls droits d’auteurs, proportionnels à la recette, « le challenge a bien été remporté » et ajoute à la notoriété de l’orchestre, tant pour le travail accompli dans l’organisation de ce spectacle que pour la qualité de l’ouverture par nos propres musiciens.

Et quoi de mieux pour rebondir que d’annoncer un nouvel événement avec cette Master-Class de percussions qui réunira prochainement une quarantaine de musiciens durant deux jours dans différentes salles de la commune avant leur concert de clôture le 16 février. C’est d’ailleurs un des projets évoqués par Dominique PETETIN qui montre aussi le dynamisme de l’Ecole de musique au terme d’une année qui a vu deux élèves rejoindre les rangs de l’Harmonie, parmi les onze qui suivaient les cours d’instrument. En évoquant l’ambiance très conviviale de leur dernière audition en juin dernier, la directrice envisageait même de la reconduire cette année, et pourquoi pas de poursuivre en constituant un orchestre de jeunes. En tout cas elle se montrait très satisfaite des effectifs de la rentrée ( vingt élèves dont 6 nouveaux) et l’inscription au solfège de six adultes.

De quoi être confiant en L’AVENIR comme le déclinait ensuite notre jeune directeur, qui rappelait que la musique est avant tout un Loisir. Reprenant le principe de l’acronyme, il invoquait d’abord l’ Assiduité, indispensable pour la qualité des répétitions, puis la Volonté d’aller de l’avant, de l’ Evolution nécessaire pour créer. N‘ayant pas peur d’innover, au-delà des prestations habituelles, ou de s’ Investir davantage, il parlait enfin de Responsabilité ou de rigueur pour tous les musiciens comme pour lui, dans l’organisation des répétitions ou la mise en oeuvre des projets, et de la nécessité « de retrouver un vrai cadre associatif pour proposer des nouveautés ».

C’est pourquoi il proposait de réfléchir au principe d’une cotisation même modeste (5€), telle qu’on l’applique dans toute association et qui pourrait même financer leur journée de détente. Et la réunion s’est achevée sur le vote de cette proposition (adoptée par 18 voix contre 14 et 2 abstentions) et la réélection des membres sortants, à l’exception de Marc LANDAT démissionnaire. La soirée aura aussi été marquée par la remise de l’Etoile Fédérale pour 50 ans de présence au service de la musique à Daniel VALOGNES,  avec les félicitations de Mme RINGEVAL pour son action au sein de notre harmonie et ses vingt ans de direction.